Activité physique


La pratique régulière d'une activité physique est un aspect important de votre plan de traitement contre l'arthrite et la spondylarthrite ankylosante.

La pratique régulière d'une activité physique est un aspect important de votre plan de traitement contre l'arthrite et la spondylarthrite ankylosante. L'exercice contribue à soulager la douleur et à atténuer le raideur, sollicite vos articulations, améliore votre posture et votre souplesse. L'exercice préserve également la mobilité de votre colonne vertébrale et la capacité d'expansion de votre cage thoracique. La plupart des personnes atteintes de la spondylarthrite ankylosante se sentent mieux lorsqu'elles font de l'exercice.

Avant d'entreprendre un programme d'exercices, mieux vaut demander l'avis de votre médecin ou d'un  physiothérapeute  notre vous assurer que les exercices que vous allez vous convenir. D'une manière générale, vous devez intégrer trois types d'exercices à votre programme d'activité physique :

Exercices d'assouplissement

Les exercices d'assouplissement (étirements, exercices d'amplitude) doivent être réalisés au quotidien. Ils sont relaxants et font office d'échauffement avant un exercice plus ardu, pour protéger vos articulations contre les blessures. Le tai-chi et le yoga sont de bons exemples d'exercices d'amplitude.

Exercices de renforcement

Les exercices de renforcement utilisent la résistance ou une charge pour faire travailler les muscles et les renforcer. Des muscles puissants et en bonne santé aident à protéger les articulations contre les blessures et à améliorer la posture. Les exercices de renforcement doivent être réalisés un jour sur deux, après quelques exercices d'assouplissement en guise d'échauffement.

Exercices d'endurance

Toute activité qui sollicite les grands muscles du corps dans un mouvement rythmé et continue est considérée comme un exercice d'endurance (par ex. L'aérobique, les exercices cardiovasculaires). La bicyclette, la natation, la danse et la marche sont des exercices d'endurance. Ces exercices améliorent la santé des poumons, du cœur, des muscles et des vaisseaux sanguins. Les exercices d'endurance doivent être réalisés entre trois et quatre fois par semaine. Votre objectif: vous exercez à votre fréquence cardiaque cible pendant 30 minutes par séance.

Pour tirer les bienfaits de vos exercices, vous devez les pratiquer régulièrement  ; même entre cinq et dix minutes par séance suffisante.

Les bienfaits de la thérapie physique régulière


Les patients conservent tout le volume de la mobilité articulaire, comme chez une personne en bonne santé
Si les articulations sont déjà plus sensibles à la maladie, les exercices visent à revenir au niveau de mouvement précédent
Les muscles du corps sont renforcés, leur force augmente. Le plastique des mouvements est peaufiné
Il y a un travail amical des muscles. La coordination s'améliore
Le besoin de prendre des stéroïdes diminue en raison de l'affaiblissement des syndromes douloureux.

Attention !

Ne faites pas d'exercice en cas de douleur aiguë. Il est possible de faire une thérapie par l'exercice dosée au point de douleur, pour augmenter le niveau de mobilité articulaire.

Comment mettre en place un programme d'activité physique?

Ma première prescription :

1. Etablir une fiche programme - «ordonnance» avec le médecin ou le kinésithérapeute
2. Choisir des objectifs adaptés à la maladie
3. Commencer par des activités faciles à mettre en place

Un certificat à obtenir
Quel que soit le sport que vous pratiquerez, il sera obligatoire d'être en possession d'un «certificat d'aptitude à la pratique du sport» délivré par votre médecin.

Bougez - parce que le mouvement est la vie, et la vie est le mouvement !!!

Voici quelques mouvements de gym en vidéo :


Exercice1


 

Exercice 2

Exercice 3


Exercice 4

Exercice 5

Exercice 6

Exercice 7

Exercice 8

Exercice 9